les néo-ruraux, cette classe sociale en pleine expansion

La société française connait actuellement des bouleversements sans précédents avec le phénomène des néo ruraux.

Bien que la population rurale diminue d’année en année, il existe de nombreuses communes rurales en France où la population augmente, où les gens achètent et construisent de nouvelles maisons et changent de vie.

âysage rural
la vie à la campagne

1. Qui sont les néo-ruraux?

Le néo-rural est un terme qui désigne une personne qui a déménagé et vit désormais à la campagne, mais dans une communauté urbaine. Les néo-ruraux ont tendance à être des personnes qui ont un revenu modeste ou intermédiaire et qui ont au moins un enfant à charge. Ce sont des personnes qui ont dû déménager par nécessité (emploi, prix de l’immobilier urbain, etc.) ou par choix, car ils craignent une pollution croissante et l’appauvrissement des ressources naturelles.

Les néo-ruraux sont de deux types:

Les néo-ruraux par choix

Il s’agit de personnes qui ont décidé de vivre à la campagne pour échapper aux problèmes de la ville. Ces personnes a iment la nature et veulent vivre dans un milieu sain. Elles ont tendance à prendre leur retraite ou à faire une pause dans leurs études supérieures en vivant dans la campagne.

Les néo-ruraux par nécessité

Ceux-ci sont des personnes qui ont été contraints de déménager à la campagne à cause de la hausse des prix de l’immobilier urbain. Ils gagnent un revenu modeste et doivent donc vivre dans une maison moins coûteuse, plus petite et moins confortable. En outre, ils sont souvent obligés de prendre leur retraite à la campagne pour des raisons financières.

2. Les raisons de l’attrait pour le néo-rural

Il y a plusieurs raisons qui poussent de nombreuses personnes à déménager à la campagne.

Les tarifs de l’immobilier

Le prix de l’immobilier est très élevé dans les grandes villes et les prix ne cessent d’augmenter depuis des décennies. De plus, l’immobilier dans les grandes villes ne cesse d’augmenter les coûts de logement.

Les résidents de la ville ont donc de plus en plus de mal à acheter une maison et les locataires doivent payer des loyers très élevés.

Il y a beaucoup de problèmes de la ville.

Les gens qui déménagent à la campagne ne veulent pas s’occuper des problèmes urbains. Les problèmes urbains comme l’insécurité, le bruit, lapollution, les embouteillages, la pollution de l’air, la pauvreté et le manque de services sont très lassants.

Les sentiments de pression et d’insécurité

Parmi ces problèmes urbains, l’insécurité est une des préoccupations principales des résidents de la ville. Les gens qui habitent dans la ville ont toujours peur d’être attaqués par des criminels. Dans les grandes villes, il y a beaucoup de crimes violents tels que le vol à main armée, les vols de voitures, les agressions et les meurtres (des crimes violents). Les gens de la ville aiment s’installer dans les zones rurales pour se sentir en sécurité.

L’aspect économique

La plupart des résidents urbains ont besoin d’un logement bon marché, car ils ne peuvent pas payer une grande maison dans la ville. Les personnes qui veulent acheter un gros appartement doivent payer des loyers très élevés.

De plus, les loyers ne cessent d’augmenter chaque année. Les gens qui déménagent à la campagne ne veulent pas payer des loyers.

La raison principale pour laquelle les gens quittent les villes est d’obtenir un logement bon marché. Les résidents urbains veulent vivre dans les villes à cause de l’emploi et de la culture.

Les prix des maisons à la campagne sont moins coûteux et les gens peuvent avoir de petites maisons. Les citadins peuvent aussi avoir une grande famille et ils peuvent donner à leurs enfants un bon enseignement.

Les habitants dans les grandes villes trouvent des emplois facilement. Les gens qui travaillent dans les grandes villes peuvent vivre dans de grandes maisons et avoir beaucoup d’argent.

Les néo ruraux recherchent un confort de vie

Les résidents urbains sont attirés par les centres commerciaux, les théâtres et les parcs. Ils peuvent avoir des divertissements gratuits dans la ville.

Les gens préfèrent vivre dans les grandes villes, car ils peuvent trouver un emploi plus facilement et ils peuvent se divertir en étant à la ville.

Par contre, les personnes qui aiment le calme vont habiter dans les zones rurales. Les gens de la campagne n’ont pas besoin de beaucoup d’argent pour vivre.

Ils peuvent aussi vivre plus près de la nature et faire du bricolage. Ils peuvent avoir des activités gratuites comme le jardinage, la pêche et la marche. Les gens qui habitent dans des petits villages ont l’habitude de se connaître tous.

Ils ont aussi l’habitude de se rendre visite et de se parler. Les gens qui habitent dans les grandes villes ne sont pas habitués à connaître les autres.

3. Où vivent les néo ruraux?

Les néo-ruraux sont des citadins qui s’installent dans les campagnes avec leurs enfants, lorsque leurs enfants ont entre 18 et 35 ans.

Le néo rural ne fait pas partie des « rurbanisés » de plus de 35 ans qui sont retournés à la campagne, mais plutôt un « rurbain » qui, après avoir vécu dans les villes, s’est installé dans des campagnes.

Ces néo ruraux essaient de vivre une vie plus simple et plus saine, sans pour autant être dans la misère. Ils peuvent être de toutes les classes sociales. Ils sont souvent des cadres, des ingénieurs, des artistes, des enseignants ou des médecins.

Les néo ruraux ne restent pas toujours à la campagne. Ils reviennent parfois à la ville pour se rapprocher du travail ou pour se rapprocher d’amis, ou encore pour des raisons familiales.

Définir le village des néo ruraux

En France, la plupart des villages sont des municipalités. Un village est un lieu de travail et de vie qui fait partie d’une municipalité. Un village peut être un lieu dit dans une grande municipalité ou même un quartier dans une ville.

Les villages sont difficiles à définir parce que leurs limites varient selon l’endroit où l’on est en France. Par exemple, à l’intérieur d’une municipalité, un village peut être défini comme un lieu où il y a une école primaire et des commerces.

Ou encore, un village peut être défini par la présence d’un marché hebdomadaire, le fait qu’il y ait un maire ou une église ou encore que les habitants soient considérés comme des habitants du village.

Les villages sont des lieux difficiles pour les jeunes actifs qui cherchent un emploi. Les jeunes actifs qui cherchent un emploi sont nombreux à vouloir quitter la campagne et à vouloir aller dans des villes où il y a plus de possibilités d’emploi.

Parfois, les villages sont associés aux problèmes de chômage, de délinquance et de précarité. Les villages peuvent aussi être un lieu pour une vie plus simple. Pour certains, ils représentent une communauté solidaire et soudée.

4. Une vie plus en accord avec ses valeurs pour les néo ruraux

cultiver pour soit
cultiver

On a l’impression que les néo-ruraux sont de plus en plus nombreux et avec le temps ils deviennent même plus présents dans les médias.

Pour quelles raisons les néo ruraux se développent?

Les métropoles françaises se transforment. Le taux d’urbanisation se stabilise et la population tend à s’agglomérer dans des zones où il fait bon vivre.

Les villes deviennent également de plus en plus chères. C’est peut-être pour cette raison que les villes deviennent moins attractives que les villages.

Un phénomène de néo-ruralisation est en marche. Les métropoles ne sont plus aussi attrayantes qu’auparavant.

La vie en ville est devenue très difficile pour certains. Pour d’autres, les villes ne sont plus aussi attractives qu’auparavant. Les contraintes liées à la vie en ville deviennent trop importantes, et les néo-ruraux veulent se rapprocher de leurs racines.

Les néo-ruraux sont de plus en plus nombreux en France. Ils veulent mettre un terme à la routine de la vie citadine et se rapprocher de leurs racines.

Mais ce phénomène ne se limite pas qu’à la France. En Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne ou encore aux Etats-Unis, ils sont également nombreux à vouloir se rapprocher des campagnes et du « grand-air ».

Comment cela se passe dans les autres pays?

Toutefois, le phénomène de néo-ruralisation n’est pas le même en France qu’en Espagne ou en Allemagne. En effet, la France est une démocratie.

Le régime politique français est multipartite et les élections ont lieu tous les cinq ans. C’est ainsi que l’écart entre les électeurs et les élus augmente.

Pourtant, des mesures pour faciliter le retour à la vie rurale sont prises par les pouvoirs publics.

Un exemple récent fut la loi sur la transition énergétique adoptée en 2015 par le gouvernement français.

Cette loi encourage les personnes souhaitant s’installer dans une maison individuelle à l’écart de toute activité humaine, ceci afin de diminuer les gaz à effet de serre.

La néo-ruralisation chez nos voisins Européens

Les personnes qui décident de vivre à la campagne sont plus nombreuses en Allemagne et en Espagne.

En Allemagne, la population rurale a augmenté de 1,5% entre 2010 et 2015. Cette augmentation s’explique par la demande de la part des jeunes de vivre dans un environnement plus calme et plus proche de la nature.

En Espagne, le taux d’urbanisation a diminué ces vingt dernières années, passant de 88% en 2005 à 85% en 2016. Cette baisse est corrélée à l’augmentation du nombre de personnes qui souhaitent vivre en milieu rural.

Cette tendance est particulièrement marquée dans la région de La Rioja. L’explication est à chercher dans la volonté des jeunes d’aller à la campagne et dans le fait que les ruraux sont plus nombreux à obtenir un diplôme universitaire.

Que recherchent les néo ruraux?

À la recherche de la campagne, les néo-ruraux cherchent des maisons au cœur de l’environnement naturel.

La majorité d’entre eux rêvent d’une maison composée d’une cuisine ouverte sur le salon et donnant sur une véranda. Les propriétaires dans ce cas ont tendance à racheter des maisons existantes plutôt que de construire à la campagne.

La recherche d’un environnement calme est une des motivations principales des ruraux qui choisissent de vivre dans un milieu rural. Le deuxième critère le plus important est l’air pur. Les ruraux souhaitent également que leur maison soit isolée du bruit et qu’elle soit facile d’accès.

Ces nouveaux ruraux sont motivés par la volonté de vivre dans un lieu plus proche de la nature. La majorité préfère une maison en bois plutôt qu’en béton.

Le choix du mode de vie rural

La population rurale diminue depuis des décennies.

Ce phénomène s’explique en partie par la volonté des jeunes de rester dans les villes à cause de la diversité des possibilités qui s’y présentent et de l’ambiance festive. Les « néo-ruraux » rêvent de s’installer en campagne et d’avoir une maison bioclimatique avec une façade en bois. Ces nouveaux ruraux veulent une maison qui soit conforme à leur mode de vie.

Les néo ruraux aspirent à l’autonomie et à cultiver pour eux même. Dans ce but ils apprennent des nouvelles compétences ou des nouveaux métiers issus de la terre.

Qu’elles sont les répercutions autour des néo ruraux?

Des programmes de construction de maisons bioclimatiques

Maison autonome durable

Le gouvernement du Quebec s’est intéressé à la construction de maisons bioclimatiques, car il a compris que la réduction des émissions de gaz à effet de serre en milieu rural pouvait être facilitée par la construction de maisons avec des éléments bioclimatiques ou en matériaux naturels.

Pour répondre aux besoins de sa clientèle, le constructeur Cascina delle Rose a créé 2 programmes de maisons bioclimatiques :

Le programme Bioclimatico « associa » des éléments bioclimatiques et des matériaux naturels pour construire une maison qui soit conforme à l’ambiance et aux conditions climatiques locales. De plus, cette maison utilise les énergies renouvelables (solaire pour l’eau chaude sanitaire, panneaux photovoltaïques).

Le programme Bioclimatico « solare » utilise exclusivement des matériaux naturels et des éléments bioclimatiques pour construire une maison qui permet d’optimiser le confort et la performance énergétique. De plus, cette maison utilise les énergies renouvelables (solaire pour l’eau chaude sanitaire, panneaux photovoltaïques).

Conclusion

Que ce soit pour un choix de vie ou par nécessité, cette tendance a des répercutions inattendu sur le développement ou plutôt le redéveloppement de nos campagnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.